« Cela caressait mon entrejambe »: Des femmes harcelees et agressees dans les transports temoignent

« Cela caressait mon entrejambe »: Des femmes harcelees et agressees dans les transports temoignent

Dans la foulee du hashtag #BalanceTonMetro ainsi que l’action militante des collectifs #NousToutes et les Effronte·es denoncant l’inaction en RATP dans J’ai gestion des agressions sexuelles, Mes Inrocks ont recueilli les temoignages de diverses femmes victimes de harcelement ou d’agressions sexuelles en transports en commun

#BalanceTonMetro : voila 1 hashtag devenu viral sur Twitter mercredi 24 avril. Lance par diverses membres des collectifs #NousToutes et les Effronte·es, “marre d’etre des proies sur les lignes une RATP”, votre hashtag s’inscrivait dans le cadre d’une action militante au metro et au siege une RATP, a Paris. L’optique : mettre en exergue l’inaction une regie concernant la gestion des cas d’agressions sexuelles en metros, trams et autres train ou RER.

Dans la foulee, des milliers de dames ont temoigne concernant le reseau social du harcelement et des agressions sexuelles qu’elles subissent quotidiennement dans les transports en commun – Afin de rappel, 100 % des femmes y ont deja ete harcelees. Mes Inrocks ont recueilli les propos de plusieurs d’entre elles.

Apres ces agressions, je n’etais pas a l’aise en transports, sans compter l’ensemble de ces regards insistants la plupart un moment. A Paris, il n’y a que ca, je ne compte aussi plus combien de types seront venus m’agresser. Maintenant, j’ai demenage dans une autre ville mais je fais toujours attention dans un magasin puisqu’il y a des personnes mals intentionnes. J’me suis achetee un vehicule, je ne prends plus des transports.

C’est evidemment une bonne chose que les femmes en parlent, ce n’est jamais la toute premiere fois d’ailleurs. D’ailleurs, des fois, des hommes aussi se font agresser. »

Sonia, 27 ans : “Au moment ou j’ai franchi les portes du tram, [on] m’a mis une enorme fessee.”

“J’etais concernant le quai du tram, a Bordeaux, avec des petits jeunes un brin collants, qui avaient maximum quinze annees. J’ai surpris le tram arriver avec soulagement. Mes portes se sont ouvertes et au moment ou j’ai franchi des portes, l’un d’eux m’a mis une enorme fessee, il m’a vraiment claque les fesses. Je n’ai absolument jamais reagi tellement j’etais choquee. Et, evidemment, personne d’autre n’a reagi, les individus m’ont juste devisagee de haut en bas, ajoutant a l’humiliation de l’instant. J’avais 18 ans a votre moment-la mais je me demande aujourd’hui De quelle fai§on je reagirais ? Est-ce que je ressortirais du tram pour aller chercher ce garcon et l’amener au commissariat ? En grand, je ne pense nullement.”

Lily, 24 annees : “Il m’avait suivie jusqu’a i  la maison depuis que j’etais montee dans le metro.”

« J’ai 2 histoires qui me reviennent particulierement en tete. C’etait on voit quatre cinq ans, j’avais moins de 20 ans. Un jour, pour le travail, j’avais rendez-vous en banlieue parisienne. Et lors du trajet retour, un homme m’a suivie jusqu’a Paris. Il m’a d’abord suivie jusqu’au RER, puis il s’est assis a cote de moi dans le wagon. Arrivee a Gare du Nord, il est parti devant moi, ainsi, j’ai remarque qu’il m’attendait au hall. C’est la que J’me suis rendue compte qu’il me suivait. J’ai marche jusqu’au metro et, un coup dedans, il a commence a avoir des regards insistants. Je ne savais jamais vraiment quoi faire. Je me disais ‘soit il me suit jusqu’a i  la maison, soit il faut que je fasse quelque chose’. J’ai donc simule une descente du metro, il est descendu aussi et, juste avant que les portes ne se referment, J’me suis re-glissee a l’interieur. Par la fenetre, j’ai vu qu’il faisait une tete genre ‘Mince, elle m’a echappee’.

Une autre fois, j’etais dans la ligne 5 du metro pendant environ six stations. J’habite descendue, et j’ai marche jusqu’a i  la maison. Arrivee a chez moi, 1 homme a ete demande et m’a evoque : ‘Je vous ai vue monter dans le metro’. Cela m’avait donc suivie depuis votre moment-la. Je lui ai dit de degager ainsi que me laisser tranquille, votre qu’il a fait. En general, quand des hommes me regardent avec insistance ou me demandent de sourire, je n’ai pas trop de mal a les convaincre d’arreter, je fais une remarque. C’est important de http://datingmentor.org/fr/adam4adam-review parler de tout cela. Cela n’y a tellement pas de honte a avoir. »